Category Archives: On parle de nous

TGV Paris – Arras: Catherine Génisson interpelle le ministre

Lors d’une question orale au gouvernement, Catherine Génisson a interpellé le ministre Frédéric Cuvillier au sujet de la suppression envisagée de TGV reliant Paris à Arras. Le ministre lui a répondu…

Douai : Une motion contre la suppression des TGV Paris-Arras

La municipalité de Douai a voté une motion, vendredi soir, contre la suppression des lignes TGV au départ de Paris à destination d’Arras de 17 h 22 et 18 h 22 et contre la modification de la durée du trajet de la desserte TGV passant par Douai (Valenciennes-Douai-Arras-Paris).

Rassemblement du 3 juin : le reportage de Grand Lille TV

La manifestation du 3 juin a été un succès. Le presse et les médias relaient l’information. Retrouvez ici le reportage passé dans Grand Lille TV.

A la une : élus et usagers du TGV Paris-Arras unis contre les suppressions de TGV

Les usagers des TGV Arras-Paris contestent depuis un mois la suppression de deux créneaux horaires sur leur ligne de prédilection. Une protestation que l’on peut aussi comprendre comme la manifestation ultime des contradictions de notre société. Hier, mardi 3 juin, les usagers et les élus se unis en Gare du Nord pour manifester leur colère contre les prochaines suppressions des TGV.

Les usagers des TGV menacés de suppression

Ils habitent Arras, Douai, Hazebrouk, Lens, Béthune, Saint-Omer, Valenciennes… Pour comprendre l’impact que la suppression annoncée de deux TGV Paris-Arras aurait sur le quotidien de celles et ceux qu’on appelle les « navetteurs » qui, ouvriers, cadres dans le privé ou fonctionnaires, font chaque jour l’aller-retour

À la SNCF de nous faire préférer le train… s’il en reste!

Depuis ce mardi matin, les usagers de la ligne TGV Arras-Paris sont en grève de présentation de leurs titres de transport. Pour protester contre la suppression programmée des trains de 17 h 22 et 18 h 22 au départ de la Gare du Nord et à destination d’Arras. Le mardi 3 juin, une action est prévue en Gare du Nord, où les usagers, avec le soutien des élus, interpelleront ouvertement la SNCF.