Mail envoyé aux membres du collectif suite à un entretien téléphonique avec Mme Isabelle Carlier du conseil Régional du NPDC

Bonsoir,

 

Je viens de contacter par téléphone madame Isabelle Carlier, l’assistante de monsieur Wacheux (Responsable des transports au conseil régional Nord Pas de Calais), et cette dernière m’a confirmé que les dessertes TGV ne faisaient pas parties des missions premières de la région qui se concentre avant tout sur les TER.

 

Ces propos viennent conforter la politique de la région de concentration de l’offre de desserte des villes moyennes de la région Nord Pas de Calais par Lille et ceci, semble-t-il, au détriment de la 2ieme gare régionale ( en nombre de passagers traités ) que représente Arras.

 

La région n’entrevoit son essor, son développement que par l’Ogre Lillois, l’hypothétique RER reliant la capitale régionale à Hénin-Beaumont ou la troisième gare qui serait située à Seclin ou Henin Beaumont. Ces projets participent au développement du Nord et non pas du département du Pas-de-Calais (Ni Douai d’ailleurs).

L’unique porte d’entrée par le rail des biens et des personnes que représentera bientôt Lille semble héritée d’un passé centralisateur niant l’avènement d’un monde multipolaire. Il ne poussera rien d’important ou de significatif à l’ombre de ce grand chêne Lillois car, faute de soutient, nous rejoindrons nous aussi la horde des migrants Lillois au détriment des villes moyennes dont sont issues bon nombre de salariés de l’IDF.

 

Ne laissons pas faire une telle chose sans nous battre …

 

Christophe Verger-Lecocq représentant du CUF Npdc/Idf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *